Resized_20170304_152845Face aux désordres du monde, aux divisions multiples et à une extrême droite qui engrange dans un climat de défiance, notre responsabilité est immense. Je souhaite l’unité de ma famille politique, la gauche.

Au plan national, chacun sait que je milite pour une candidature unitaire à l’élection présidentielle, capable de rassembler des citoyens, des progressistes, des écologistes, des communistes et des socialistes. Je pense que c’est possible avec Benoît Hamon, qui ne revendique pas un statut d’homme providentiel, mais propose de mettre en mouvement la société avec nos intelligences collectives. Unis nous sommes plus forts, divisés, nous serons durablement affaiblis.

A Colombes, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne, nous pouvons et nous devons nous rassembler aussi en perspective des élections présidentielle puis législatives.
C’est pourquoi je considère que la multiplication des candidatures à gauche est dangereuse. Comme député de gauche, il m’appartient de tendre la main à toutes et à tous. Je le ferai.

Pour ma part, je n’oublie pas que mes adversaires sont la droite et l’extrême-droite.

Je suis disponible pour travailler avec des écologistes, des communistes et tous les progressistes qui souhaitent que nos idées soient défendues avec force et sincérité.

Laisser un commentaire