Nous assistons depuis quelques semaines à une escalade de violences au Proche-Orient dont l’horreur et les conséquences sur les civils ne sauraient être tolérées. Cette position doit être défendue par la France lors de la réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU.

Aucune vengeance, aucune représaille, ne permettra d’aller vers une solution pacifique à ce conflit qui dure depuis trop longtemps. Au contraire, de nouvelles victimes vont s’ajouter à la liste déjà trop longue des personnes brisées par ce conflit. La loi du Talion ne saurait être cautionnée, elle foule au pied le droit international et doit être condamnée fermement.

Dans ce conflit la France doit rappeler que l’usage de la violence ne saurait être toléré en aucune manière.  La France condamne le terrorisme et doit rappeler l’Etat d’Israël à ses obligations internationales : arrêt de la colonisation et retrait des territoires occupés, afin de permettre la création d’un Etat palestinien viable. L’existence d’un Etat palestinien viable est la clé de voûte de toute solution négociée.

En aucun cas la France ne doit laisser penser qu’elle cautionne les violences ou les représailles militaires. La première conséquence de l’usage disproportionnée de la force contre les palestiniens est la mort de plusieurs dizaines de civils dont de nombreux enfants. La France doit au contraire clairement condamner toutes les représailles militaires.

Nous appelons le Président de la République à tenir ces positions claires, qui sont celles de la France depuis des années, au-delà même des alternances. Nous appelons les autorités françaises et européennes à user de toute leur influence pour faire cesser immédiatement et sans délai les violences.

Nous mobiliserons dans les jours qui viennent, toute notre énergie dans le cadre d’actions appelant à l’arrêt immédiat des combats et à l’urgence d’une solution politique et définitive.

Alexis BACHELAY

Député des Hauts-de-Seine

Porte-parole de La Gauche Forte

 

Razzy HAMMADI

Député de Seine-Saint-Denis

4 réponses.

  1. Jean Francheteau (membre BF 94) dit :

    Membre du PS, je suis heureux que des voix courageuses se font entendre pour ne pas cautopnner la politique de François Hollande alllié inconditionnel d’Israel qui tgnore tous les morts civils de femmes d’enfants et aotres personnes.
    Il n’y a que le droit international qui eput imposer la Paix aux protagonistes.

  2. Benassem dit :

    Je ben voilà c’est pas compliqué. Et c’est par la qu’il fallait commencer autrement cela crées des doutes surtout quand les émotions sont à vif.
    Cordialement

  3. philippe dit :

    Monsieur le Député,

    J’ai lu avec attention vos bons conseil pourl’ »extérieur », Israël et Gaza. J’en déduis que vous seriez beaucoup mieux inspiré à vous préoccuper des difficultés que nous avons ici. En effet, je ne vois pas ce qu’une perception brouillée, éloignée et franchouillarde peut régler dans un conflit ancien et complexe. La moindre des choses serait de demander à l’organisation Hamas, terroriste et reconnue comme telle, de cesser ses tirs de missiles comme les autorités Israéliennes lui avaient demandées et laissées 48 heures pour le faire. Croyez-moi, le Moyen Orient et plus complexe que vos commentaires un peu simples semblent le suggérer. Diminuer l’influence de l’administration dans les affaires privées, simplifier les contrats de travail et les procédures d’embauches en France, etc.. Voilà ce que nous attendons vainement de vous et vos pairs depuis déjà trop longtemps. Ne noyez pas le poisson, le Moyen-Orient est un trop gros poisson pour vous.

    Merci, Monsieur le Député, meilleures salutations,

    Philippe Palmer, l’Ain.

  4. gomez dit :

    personnellement, je pense qu’il est bon pour tous de revoir un petit peu l’histoire.
    « En février 1947, le gouvernement britannique remet le mandat qu’il détenait depuis 1920 sur la Palestine aux Nations unies.
    Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations unies adopte la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe.
    Le nouveau Yichouv et les communautés juives sionistes accueillent favorablement ce vote mais les Arabes palestiniens et l’ensemble des pays arabes qui militaient pour la constitution d’un État arabe sur toute la Palestine rejettent la résolution.
    Le lendemain du vote, la guerre civile éclate entre les communautés juive et arabe palestiniennes. »

    les arabes et les palestiniens n’ont pas voulu d’état Palestinien, les juifs voulaient les 2 états, Palestine et Israël.
    L’état d’Israël reçoit depuis des années et des années des roquettes, mais les médias en France n’en parlent pas. J’ai fait un voyage en Israël et j’ai vu les juifs et les arabes vivrent ensemble, mais pendant ce séjour, les roquettes tombaient au sud du pays, nous avions téléphoné à notre famille en France afin qu’elle ne s’inquiète pas, mais pourquoi s’inquiéter, les médias françaises n’avaient pas parlé de cela, et pour cause ils n’ont parlent jamais, mais quand Israël ose se défendre comme tout pays le ferait, là on critique encore et encore Israël, Lors des représailles, Israël prévient les civils palestiniens qu’ils faut évacuer, mais le Hamas dit aux civils de rester, c ‘est aberrant. Je suis pour la paix et je prie pour cela, alors réviser vos leçons d’histoire et rechercher toutes les infos et attention aux photos qui circulent ou on nous dit que cela se passe dans la bande de gaza alors que ce sont des images des guerres en Syrie, ou autre.

    Bien amicalement

Laisser un commentaire